Une plaque d'immatriculation anti radar comment ça marche?

Avez-vous déjà entendu parler de la plaque d’immatriculation anti radar ? On entend dire parmi les automobilistes urbains que c’est une plaque spéciale que les radars ne pourraient pas prendre en photo. En réalité, il s’agit d’un vernis appliqué sur la plaque d’immatriculation, qui reflète la lumière du flash des radars. Et il faut que vous le sachiez : c’est illégal ! Vous voulez savoir comment ça marche ? Cet article, vous devez le lire jusqu’à la fin.

Une plaque d'immatriculation anti radar comment ça marche?

La plaque d’immatriculation anti radar

Nous en avons tous entendu parler : il existerait des plaques d’immatriculation anti radar qui permettraient de se jouer les flashes. Comme toute légende, il y a du vrai et il y a aussi du faux. S’il est vrai que des dispositifs et des astuces permettent de déjouer les dispositifs de contrôle de la vitesse, de un les plaques d’immatriculation anti radar « prêtes à l’emploi » ne se vendent pas dans le commerce, et de deux, il s’agit d’une pratique purement illégale.

Il s’agit donc de plaques d’immatriculation qui ont été modifiés. L’objectif de la plaque anti radar est  d’empêcher de relever les numéros. Ce qui est formellement interdit. Pour cela, elle reflète la lumière du flash au moment de la prise de photo.

La plaque d’immatriculation anti radar : les techniques pour que ça marche !

Plusieurs techniques existent pour avoir une plaque qui échappe aux radars. On peut par exemple recouvrir la plaque d’un vernis qui reflète le flash et qui rend donc la photo illisible ou encore opter pour l’apposition d’autocollants spéciaux anti radars (il s’agit de bandes adhésives noires réfléchissantes en forme de chiffre) vendus sur les sites étrangers.

Il existe également des systèmes encore plus perfectionnés d’escamotage de la plaque, mais ceux-ci sont beaucoup plus voyants.

Les risques liés aux plaques d’immatriculation anti radar

Les risques encourus pour l’utilisation de telles méthodes illégales sont lourds de conséquences.  Au mieux, vous serez contraint de payer une grosse amende (1500 euros jusqu’à trois ans de suspension et six points de moins sur votre permis pour l’usage de la bombe de vernis ou encore 3750 euros jusqu’à trois ans de suspension et six point de moins sur votre permis), au pire vous mettez en jeu votre voiture. Vous pourriez même être condamné à des peines de prison avec sursis.

Il est possible de doter son véhicule de plaques d’immatriculation anti radar en France, mais cela étant interdit, vous risquez une amende bien plus salée si la supercherie est découverte par la police.

Il convient de réfléchir par deux fois avant d’être tenté par une pratique délictuelle que vous risquez de regretter  plus tard. Les limitations de vitesse sont étudiées pour votre sécurité et celle de vos passagers. Il faut donc songer à cela, mais pas des emplacements des radars ou de l’efficacité des systèmes antiradar. Les risques liés à la pratique des plaques d’immatriculation anti radar sont trop grands pour essayer que vous  vous y livriez. La meilleure des choses est d’avoir un regard respectueux des lois.

 

Espace commentaire

Partager l'article

Articles récents

Les vérifications à faire pour acheter une voiture d'occasion

Les vérifications à faire pour acheter une voiture d'occasion

Tous savoir sur l'acquisition d'une voiture par mon entreprise?

Tous savoir sur l'acquisition d'une voiture par mon entreprise?

Une plaque d'immatriculation anti radar comment ça marche?

Une plaque d'immatriculation anti radar comment ça marche?

Les voitures de collection les plus connus

Les voitures de collection les plus connus

Les plaques d'immatriculation futuriste

Les plaques d'immatriculation futuriste